L'hypnose, l'allié parfait pour la chirurgie dentaire

L'hypnose, l'allié parfait pour la chirurgie dentaire

de lecture - mots

La peur du dentiste, communément appelée odontophobie, est une réalité bien répandue qui peut être problématique pour de nombreuses personnes. Cette appréhension particulière à l'égard des soins dentaires entrave souvent la prise de rendez-vous, et une fois le rendez-vous fixé, il arrive fréquemment qu'il soit annulé à la dernière minute, oublié ou que le patient soit extrêmement tendu lors de sa visite.

Mais pourquoi cette peur ? Pourquoi est-ce votre métier, votre expertise, qui suscite une telle phobie, plutôt que celui d'un kinésithérapeute par exemple ? Il peut y avoir plusieurs raisons à cela et elles sont susceptibles de varier. Il se peut que la sensibilité des dents, les frissons désagréables ou les douleurs aiguës associées aux soins dentaires soient en cause. Le bruit strident des instruments utilisés ou les expériences passées où l'anesthésie n'a pas fonctionné correctement, voire où la piqûre elle-même a été douloureuse, peuvent également contribuer à cette appréhension.

Quelles que soient les raisons spécifiques, il est très utile de souligner que cette phobie affecte près de la moitié de la population. Heureusement, des solutions existent aujourd'hui pour aider les personnes atteintes de cette peur.

Profession de Chirurgien-dentiste : définition et parcours | Médical RH

L'hypnose, une solution adéquate pour la chirurgie dentaire

Beaucoup utilisée naguère, plus précisément au XVIIIe siècle au sein du domaine dentaire, l'hypnose avait, peu à peu, commencé à disparaître totalement des radars ( dans les cabinets naturellement ), et ce, pendant beaucoup de siècles. Mais in fine, cette pratique a effectué son grand retour dans les cabinets cités supra depuis un peu plus d'une dizaine d'années. Cette pratique suscite un réel engouement au sein de la profession dentaire. En 2018, l'Association Dentaire Française a d'ailleurs décerné son prix de l'innovation à HypnoVR, une entreprise spécialisée dans le développement de solutions d'hypnose médicale associées à la réalité virtuelle, pour son logiciel d'hypnose médicale.

Il est difficile de déterminer précisément le nombre de dentistes formés à l'hypnose, mais de plus en plus de professionnels franchissent le pas et intègrent cette pratique dans leurs cabinets pour le plus grand bonheur des patients. 

Toutefois, concrètement, comment les choses se déroulent ?

Prenez une position confortable... Détendez-vous... Vos paupières deviennent de plus en plus lourdes... Et hop, vous vous endormez.

Nous avons tous cette image un peu clichée de l'individu excentrique qui vous endort en claquant des doigts.

En réalité, ce n'est pas tout à fait ainsi que cela se passe, bien que cela s'en approche.

L'utilisation de suggestions et du para-verbal pour inviter le patient à "s'installer confortablement" ou à "parler à un rythme plus lent, en suivant la respiration du patient", représente déjà une forme d'hypnose, expliquait Stéphanie Tubert Jeannin, alors responsable scientifique de l'Association Dentaire Française (ADF), lors du congrès de l'ADF en 2013. C'est ce qu'on appelle "l'hypnose conversationnelle". En d'autres termes, ce sont des petites techniques qui aident le patient à se détendre et à être plus réceptif, ce qui facilite ensuite l'entrée dans une transe hypnotique véritable. À ce niveau, ne paniquez surtout pas. En fait, la transe hypnotique fait référence à un état altéré de conscience. C'est une sorte de sommeil conscient. On se trouve dans une sorte de léthargie, mais sans ronflements. Légèrement dans les vapes, mais toujours éveillé.

En réalité, nous expérimentons naturellement cet état lorsque nous sommes dans la lune ou complètement absorbés par une activité (comme regarder un film captivant, lire un livre envoûtant, voire même conduire).

Hypnosis Applied to Dental Practice: A review - Dental News

Qu'est-ce qui se passe dès l'instant où le patient est sous hypnose ?

Eh bien, le praticien peut effectuer son travail dans un environnement paisible et serein !

L'hypnose a pour effet de bien détendre le patient et de le détourner un peu de la réalité.

La conscience se dissocie partiellement du monde réel, ce qui fait que le patient n'est pas vraiment conscient de ce qui se passe dans sa bouche, ses dents, ici et maintenant. C'est un peu comme lorsque l'on ferme automatiquement la porte à clé en quittant sa maison, sans vraiment y penser... Puis, on doit revenir vérifier si elle est bien fermée, car on n'a pas vraiment vu le geste.

Pourtant, on était tout à fait conscient. Si quelqu'un était avec nous et nous parlait pendant que nous tournions machinalement la clé dans la serrure, nous étions capables de répondre à ses questions et d'engager une conversation. En somme, nous étions dans un état tout à fait normal.

Eh bien, c'est exactement la même chose ici. Le patient n'est plus du tout connecté à son anxiété, car il n'est pas vraiment présent à lui-même et à ce qui se déroule dans sa bouche.

Grâce à cette approche, l'hypnose aide également le patient à gérer les nausées lors de la prise d'empreintes, ainsi que la douleur. C'est ce qu'on appelle l'hypnoanalgésie.

En réalité, la douleur ne disparaît pas complètement, mais l'état de transe hypnotique crée une distance entre la personne et la douleur, comme décrit précédemment. Le patient se sent un peu déconnecté de sa douleur. Sur le plan scientifique, l'état de transe hypnotique réduit la fréquence des ondes cérébrales, ce qui diminue la réponse du cerveau aux stimuli douloureux.

L'hypnose a fait ses preuves face à la douleur, bien au-delà des cabinets dentaires. Elle permet à certaines femmes d'accoucher sans péridurale et à certains patients de subir des opérations sans anesthésie.

Son succès en dentisterie ne fait pas exception. De plus, les enfants sont généralement de bons sujets pour l'hypnose !

Une fois l'intervention terminée, l'hypnose peut également réduire la nécessité de prendre des analgésiques.

L'hypnose peut même être utilisée à des fins thérapeutiques plus larges, telles que le traitement du bruxisme ou le sevrage tabagique. Ainsi, l'hypnose a encore de belles perspectives devant elle !

Conclusion

Pour clore, nous pouvons dire que l'hypnose est bel et bien un moyen efficace que l'on peut utiliser pour effectuer les chirurgies dentaires


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.